Recherche par nom, par titre

 

 
     
  Accueil > Catalogue > Les Ouvrages > BLANCHE  
 Voir une page
 

BLANCHE

texte de Mylène JOUBERT
illustré par Nicole BOUGUENEC

Mylène Joubert aime les mots. Elle les aime beaucoup plus encore quand elle les dépose, choisis, sur des pages blanches pour nous raconter des histoires de filles de cristal…
Blanche, c’est la pureté, celle de la fillette déchirée aux épines de la vie, celle de la femme avilie par l’homme. À travers Blanche, c’est la condition féminine qui se dévoile.
Le poème mêle souvenirs et visions sensibles de la nature. Il ouvre la porte aux blessures, aux révoltes, mais aussi aux rêves et aux espoirs. Car les mots jetés, souvent avec rage, sur la page Blanche, exorcisent peu à peu les souffrances, pour une possible renaissance.

Prix : 12.00 €
 

64 pages - Quadrichromie - 13 X 21 cm - broché
2011
ISBN 978-2-912360-69-4

 
 
 

CRITIQUES

 Blanche, est-ce la fillette innocente ou la femme qui se bat pour s’affirmer ? A coups de déboires vécus, de blessures et de révoltes à chaque fois calmées par l’omniprésence de la nature en laquelle toute vie se love, Mylène Joubert affirme un cri qui n’est qu’à elle. Les mots ombrent la page puis la déchirent parce qu’au bout du compte la blancheur ne peut pas être. Mais l’espoir et la renaissance, pourtant, sont possibles.
Blanche statue de chair au souffle chaud est debout dans un monde minéral.
Jolies illustrations de Nicole Bouguenec.
A. P.  Lire en Vendée

Dans la tête de Blanche le loup hurle dans les bois noirs du souvenir. Elle est drapée d’une robe blanche d’été trop fine trop décolletée trop blanche, la voiture stoppe, un homme descend armé de la tète aux pieds : chapeau, veste, pantalon, mocassins. La furie des mots tus et des souvenirs noirs, le regard vide et le long cheminement souterrain de l’inquiétude. Elle a honte, s’apaise un peu au contact de la nature.
Un très beau texte, grave, tout en suggestion et émotion.
O. B. InterCDI 235

Le loup hurle dans certains souvenirs de femme, de Blanche salie par les mains de proie des hommes : père, amant…. La rivière bleue des mots efface-t-elle ? Il faut déjà s’arracher au silence, oser le cri, cerner le trou au creux de l’âme. Ainsi s’enjambe à petits mots chaotiques /les ombres blêmes de l’inhumain. Les fils de la vie se renouent avec les couleurs rosées du matin. La ronde des images calmes succède à l’ouragan de folie. Le regard averti lavé des eaux sales retrouve sa saveur acidulée.
Obstinément Blanche marche dans les chemins d’herbe comme dans ceux de ses blessures mais aussi de ses rêves. Obstinément les mots de la poétesse comme les peintures de l’illustratrice font leur chemin de lumière, attrape les couleurs du renaître.
Avec une grande sobriété et délicatesse est levé le voile sur la violence de certains hommes qui utilisent la fragilité de l’enfance ou de la femme blessée pour satisfaire leurs pulsions sexuelles dans le mépris de toute humanité. 
Jacqueline Persini-Panorias – Poésie première n° 53

 

Écrivain : Mylène JOUBERT

Née en 1955 à Thouars, Mylène JOUBERT a travaillé treize ans en entreprise. Aujourd’hui, elle enseigne dans le Sud Vendée. Elle a créé et anime l’Atelier lecture à haute voix du Théâtre Le Jean-Baptiste à Chaillé-les-Marais. Membre actif de la maison d’édition Soc & Foc. 

Mylène Joubert aime les mots au point d’entraîner des groupes de jeunes vers le théâtre. Elle les aime suffisamment pour penser qu’ils sauront abattre les murs qui écrasent ses élèves du lycée professionnel. Elle les aime assez pour nous emmener dans d’alléchants voyages-lectures publiques et nous ouvrir les portes des mondes d’auteurs qui la font rêver. 

Publications dans la revue Décharge.
Blanche Éditions Soc et Foc 2011.
Quelque part, quelqu’un est fragile, Arts et Résistance, avril 2010, éditions Gros Textes Les sons de l'air en colère2014.
Elle poursuit l’exploration de l’écriture poétique et de la nouvelle.

...

Illustrateur : Nicole BOUGUENEC

Nicole BOUGUENEC, née à Paris en 1933, vit à St Michel Le Cloucq en Vendée. Elle peint depuis quarante ans. Techniques employées : aquarelle, bougie, craie grasse, acrylique, encres de Chine de couleurs.
Expositions depuis 1974 :
Prinderançon, Nieul-sur-l’Autize, Saint-Michel-le-Cloucq, SallertaineMaison Billaud à Fontenay-le-Comte, Chantonnay, Moutiers les Mauxfaits, Les Herbiers, Médiathèque Fontenay-le-Comte en 2010.
...

     
© 2007 soc & foc - Contacts - Crédits  -