Recherche par nom, par titre

 

 
     
  Accueil > Catalogue > Les Ouvrages > LA PIEUVRE QUI FAISAIT BOUGER LA MER / LES ESCARGOTS SONT DES HÉROS  
 Voir une page
 

LA PIEUVRE QUI FAISAIT BOUGER LA MER / LES ESCARGOTS SONT DES HÉROS

texte de Roland NADAUS
illustré par Sophie CLOTHILDE

On entre dans ce livre aussi bien par la porte de devant que par la porte de service, vu que ce sont les mêmes. On y rencontre des escargots mangeurs de poèmes (et de laitues), un verbe " pleuvoir " qui a des problèmes de conjugaison, alors que le verbe " vivre en n’oubliant pas ", lui, n’a pas de souci… Par l’autre entrée ce sont des poissons à l’école, des petits de pieuvres qui rêvent de petits d’hommes. Mais par une porte comme par l’autre, on est conduit par les personnages et les animaux de Sophie Clothilde, guides magiques parmi les mots de Roland Nadaus : pieuvres, poissons, escargots ou petits d’hommes, ils s’animent à la lecture et font que, finalement, les lecteurs de poésie font bouger la mer des rêves, et sont les héros de ce livre étonnant qui dit le grave avec fantaisie.

Prix : 12.00 €
 

48 pages - Quadrichromie - 15 X 21 cm - Broché
2009
ISBN 978-2-912360-55-7

 
 
 

CRITIQUES

Voici un excellent double recueil écrit par Roland Nadaus pour la jeunesse (et bien au-delà) composé d'un conte sous formes de poèmes, La pieuvre qui faisait bouger la mer, et de poèmes variés, Les escargots sont des héros. Dès l'abord, j'ai été séduite par ce superbe objet, brillant et illustré avec beaucoup de talent par Sophie Clotilde. Les illustrations sont originales et parfaitement en adéquation avec ces éclectiques poèmes. Ceux-ci sont superbes, en particulier, les poèmes des Escargots. Les images, le style, la modernité de ces poèmes est tout simplement enchanteresse et ce qui m'a le plus frappée est qu'ils sont susceptibles de plaire aux plus jeunes comme aux adolescents. La pieuvre m'a un peu moins charmée, il me semble qu'elle plaira plus aux petits enfants qui goûteront d'autant plus ce conte merveilleux que les vers lui donnent une musicalité délicieuse. Comme vous pouvez le voir, je suis conquise ! D'autant plus que la maison d'éditions Soc et Foc est une association fort intéressante. Je n'ai jamais poussé à l'achat cependant, n'hésitez pas à acheter ce recueil numéroté, ne serez-ce que pour qu'ils en publient d'autres.
Intérêt pédagogique : du cycle 1 au collège et encore par la suite... Les poèmes des Escargots se prêtent d'autant plus à des activités en cours que l'auteur s'amuse avec les mots de la grammaire ! Je vais vous concocter une petite activité pédagogique dès que je pourrais !
http://www.callioprofs.com

Une réussite ! J’en reste saisi, muet, en flottement, musement… Deux livres en un : celui des escargots et celui de la pieuvre. Tête-bêche. Celui de la pieuvre est une plongée dans un monde flottant, liquide… On perd pied. On suit le courant. Il nous entraîne dans un état proche de l’émerveillement. On est bien dans ce monde… Celui des escargot est plus terre à terre. Questions de vie, de mort, de survie et d’amour sont au programme. Du dense. Mais toujours avec douceur. 
On ressort de ce double ouvrage plutôt bousculé. Et on y retourne vite tant il est riche et prenant. Les illustrations sont de petites statues qu’une fée de passage pourrait bien rendre vivante… 
Chapeau !

Patrick Joquel

Les deux recueils sont réunis en un livre, on passe de l’un a l’autre par retournement vertical. Dans le premier cité, l’auteur s’adresse souvent aux enfants pour les accompagner dans leur croissance. ... la vie est  un ascenseur monté à l’envers... — c’est comme grandir quoi — … Tu regardes le monde / le monde / te / regarde Beaucoup de constats d’amour, de beauté, de vie malgré la mort, de larmes, de relations avec la nature. Dans ce monde, les petits peuvent même aider les grands : tu leur lances l une bouée d’amour et ouf l sauvés ! Le tout est dit d’une manière ludique: mots découpés, parfois en lettres, phrases sans ponctuation mais avec des répétitions rythmées...
Mais pourquoi les escargots? Les escargots sont des héros. / ce sont de grands mangeurs de poèmes / et de laitue sais-tu...  Il n’y a pas / que les hommes / pour en baver / il y aussi les amateurs l de laitue de poèmes...
Le deuxième recueil jumeau conte l’aventure d’une pieuvre très humaine qui ... rêve / à un enfant  / un enfant d’homme ! ..Et pour que cet enfant vienne l elle continue d’agiter la mer / de lui faire des vagues — en rêvant d’amour  — Au passage, encore quelques conseils : II faut aimer très fort / tout ce qu’on mange l même la salade et les épinards / et les navets et les radis / qui mangent de la terre pour grandir / car pour eux aussi / tu vis = tu manges = tu vis. L’auteur, bien connu pour ses activités multiples, est un moraliste qui veut faire partager son amour de la vie et sa fantaisie de poète.
Les images de Sophie Clothilde s’accordent bien à cette fantaisie: bonshommes de plâtre à mi-tête d’escargot ou à la tête en radis ou aux bras multiples comme la pieuvre, petits êtres marins un peu féminins... Une marionnette aux cheveux de crin joue avec un masque et on trouve au centre du livre sa double image unissant les deux recueils.
Une merveille d’imaginations.
GC – Poésie première

 

Écrivain : Roland NADAUS

Poète, romancier, pamphlétaire, conteur et chansonnier, Roland Nadaus a publié sous son nom une soixantaine d’ouvrages (et quelques autres sous pseudonyme) parmi lesquels une trilogie romanesque (L’homme que tuèrent les mouchesLe regard du chienLe cimetière des sans-nom, Gaïa éd.) et un politico-polar On meurt même au Sénat  (Ed. Nykta), plusieurs recueils de poèmes dont Je ne tutoie que Dieu et ma Femme (J.Brémond éd.), Prières pour les jours ordinaires (Ed. de l’Atelier), Guérir par les mots (Cadex éd.), Les grandes inventions de la Préhistoire (Corps Puce), Prières d'un recommençant (Éditions de l'Atlantique), des contes comme Loup Gouloup et la lune (Bayard) et Dans l’oreille du géant, mis en scène par la Cie La Courte Échelle. Il collabore à de nombreuses revues et figure dans plusieurs anthologies dont la récente Poésies de langue française chez Seghers .
Il a aussi bâti une ville, G...

Illustrateur : Sophie CLOTHILDE

Originaire d’une petite ville de banlieue nord, après avoir fui le professorat, Sophie Clothilde trouve refuge dans une maison d’édition indépendante, où elle reste en compagnonnage un an et un jour, occupant un poste d’assistante d’édition et de graphiste.
Poussée par ses marionnettes et ses personnages dessinés désireux de voir du pays, elle reprend la route, et découvre une friche industrielle en banlieue rouge, où elle s’établit pour fonder le nomanSland, asile utopique et fabrique d’images. D’après nos renseignements, elle y est toujours. 
http://www.no-mansland.com

...

     
© 2007 soc & foc - Contacts - Crédits