Recherche par nom, par titre

 

 
     
  Accueil > Catalogue > Les Ouvrages > LES PÉTASSES OU LES LARMES DU DÉSIR  
 Voir une page
 

LES PÉTASSES OU LES LARMES DU DÉSIR

texte de Mylène JOUBERT
illustré par Claudine GOUX

Parfois tendre, parfois acerbe, Mylène Joubert illustre en mots les belles gouaches de Claudine Goux. De l’enfance à la vieillesse, le temps a passé sur ces portraits de femmes. Les joies, mais aussi la solitude et les peines ont marqué les visages. L’écriture de Mylène Joubert est sans fard, avec des mots simples et justes elle dit la vie.

Prix : 12.00 €
 

48 pages - quadrichromie - 11.5x17 - broché cousu-collé
septembre 2016
ISBN 979-10-95089-07-0

 
 

CRITIQUES

Au cœur de ce recueil, il y a "elle" ou "elles", la femme ou les femmes, et les apparences trompeuses que chacune vit au jour le jour. Éclairs de l'enfance enfuie au rythme incontrôlable du temps, absences et solitude, des femmes endurent, éprouvent et finissent peut-être par partager. Poésie de rythme et de souffle, aux éclatements imagés et parfois sensuels que sous-tend une petite voix féminine en passe de pérenniser l'espoir. Les jolies enluminures de Claudine Goux donnent une consistance appuyée aux vers qui les ont suscités.
A.P - Lire en Vendée N°31 avril 2017

Une vingtaine de dessins en couleurs seraient donc à l’origine de l’écriture de ces textes. Dessins au format d’un médaillon comme tout droit sortis d’un camée…
Mais les textes se libèrent des dessins, ancrés dans une réalité qui est celle des femmes de ce livre. Sans doute femmes de rencontre, d’observation fugitive, de côtoiement, peut-être, dans la durée. Sans doute aussi un peu l’auteure. Un livre où se conjuguent des fêlures et l’énergie pour les raccommoder, la solitude et l’élan vers l’autre, les autres. Passant d’"elle" à "elles", Mylène Joubert souligne la commune humanité de ces femmes en même temps que leur individualité. Une galerie de portraits (comme pris dans un album photo) sans doute, mais surtout des réalités vivantes qui nous sont, finalement, familières.
Alain Boudet- La Toile de l'Un- Novembre 2016.

Si la solitude est au cœur de ce recueil, dont certaines femmes, puis une seule à chaque fois - illustrant les excellentes gouaches de Claudine Goux - semblent souffrir derrière des apparences de vie heureuse, il y est aussi question de souvenirs d’enfance, de temps qui passe, d’absence et de mots souvent vains et impuissants face à l’épreuve de la réalité. Dans cette galerie de portraits féminins, dépeints de manière tendre et acerbe à l’aide d’images contrastées et sensuelles, le refrain chanté par une voix lointaine, mais ô combien proche au fond, résonne comme une litanie langoureuse. Ainsi tous ces personnages – au départ singuliers - finissent par se donner la main en nous entraînant avec eux dans une ronde amère mais délicieuse où l’on se sent bien car très proche d’eux.
Thierry Radière

Des images de Claudine Goux et le regard amusé, complice et ému de Mylène Joubert. Elle a écouté ces portraits de femme, s’est laissée entraînée dans les méandres de leurs vies, de leurs couleurs, de leurs visages. Les textes ont coulé, fluides, sur le papier. Le regard va et vient des mots à l’image et de l’image aux mots. Chaque voyage approfondit ainsi la lecture : 1+1 font au moins trois comme je l’avais dit il y a quelques années lors d’une communication à l’Université de Rome. Textes et images se tiennent ensemble et ensemble créent une œuvre qui dépasse chaque créateur et que chaque lecteur s’approprie à sa façon.
Une belle réussite et un bel équilibre que cet ouvrage !
Patrick Joquel


Recueil plein d’illustrations de Claudine Goux, toujours aussi variées, inventives et colorées. Les textes de Myléne Joubert sont parfaitement présentés en quatrième par Thierry Radière ....éclats de glace / des souvenirs / de l ’effarée hagarde. Je n’ai guère de choses à rajouter. On peut dire qu’il y a réelle accointance entre écriture et dessin. Que le livre est réussi. Je m’interroge simplement sur le titre. Il est question à un moment de Chienne de Garde aux abois, mais pourquoi ce terme dépréciatif même s’il est brandi et revendiqué paradoxalement? De même ce sous-titre un peu déprimant ?
JACMO Décharge 172

Chez Soc et Foc Les pétasses ou les larmes du désir, illustré par Claudine GOUX et écrit par Mylène JOUBERT. Un titre accrocheur en diable et des poèmes écrits d’après les illustrations de Claudine, au second voire au troisième degré, c’est heureux. Belle osmose.
COMME EN POÉSIE décembre 2016

 

Écrivain : Mylène JOUBERT

Née en 1955 à Thouars, Mylène JOUBERT a travaillé treize ans en entreprise. Aujourd’hui, elle enseigne dans le Sud Vendée. Elle a créé et anime l’Atelier lecture à haute voix du Théâtre Le Jean-Baptiste à Chaillé-les-Marais. Membre actif de la maison d’édition Soc & Foc. 

Mylène Joubert aime les mots au point d’entraîner des groupes de jeunes vers le théâtre. Elle les aime suffisamment pour penser qu’ils sauront abattre les murs qui écrasent ses élèves du lycée professionnel. Elle les aime assez pour nous emmener dans d’alléchants voyages-lectures publiques et nous ouvrir les portes des mondes d’auteurs qui la font rêver. 

Publications dans la revue Décharge.
Blanche Éditions Soc et Foc 2011.
Quelque part, quelqu’un est fragile, Arts et Résistance, avril 2010, éditions Gros Textes Les sons de l'air en colère2014.
Elle poursuit l’exploration de l’écriture poétique et de la nouvelle.

...

Illustrateur : Claudine GOUX

Claudine Goux, née en 1945 à Niort, commence à peindre et à dessiner dans les années 1970. Elle participe, à partir de 1980, à des expositions en France et à l'étranger. À la même époque elle commence à illustrer des poètes, ce qui lui permet de communiquer avec d'autres créateurs : dessins pour des revues de poésie, puis pour des recueils consacrés à un poète, souvent un poète ami. À partir de 1986, la gravure vient diversifier le travail du dessin et permet de publier quelques ouvrages avec des tirages de tête.
Illustrations pour : Le Dé Bleu, La corde Raide, Décharge, Traces, Marc Pessin, Guy Chambelland, Hautecritures, Editions en Forêt, Clapas, de I'autre côté du mur, Poésie en voyage, SOC & FOC, Gros textes, Saraswati, l'Arrière pays, friches, Bleu d'encre, l'Épi de seigle, Editinter, les Carnets du dessert de lune, I'Amateur, Éditions Thuillier, Erik Bersou, Pierre Mironer
Avec les poètes Odile Caradec, Jean-Claude Martin, Jean Chatard, Jacques Canut, Georges Bonnet, Léopold Sedhar Senghor, Clod'Aria, Werner Lambersy, Jacques Tornay, Jean–Claude Tardif, Michel Druez, Jean-Joseph Sanfourche, Anne Guallino, Georges Cathalo, Marguerite Clarbout, Jean-Pierre Lesieur
Prix de la meilleure cr&eacu...

     
© 2007 soc & foc - Contacts - Crédits  -