Recherche par nom, par titre

 

 
     
  Accueil > Catalogue > Les Ouvrages > HÉSITATIONS DE L'OMBRE  
 Voir une page
 

HÉSITATIONS DE L'OMBRE

texte de Véronique JOYAUX
illustré par Marc BERGÈRE

Une parole à fleur de peau. Une invitation à suivre les pas de la vie. Une parole d’absence et de déchirure, mais aussi de tendresse et de chaleur. Une invitation à chercher ce qui chante dans les plis. Une parole qui survivra à l’ennui. Une invitation à Partir revenir aller à la rencontre et au bout du chemin / Mériter la parole. Une invitation à se glisser dans les hésitations de l’ombre, pour Surtout ne pas briser ce qui éclot. Sous les mots de Véronique Joyaux, la première éclosion est celle des encres de Marc Bergère, douces compagnes des ombres hésitantes.

Prix : 12.00 €
 

48 pages - Quadrichromie - 13X21 cm - Broché
2015
ISBN 978-2-912360-98-4

 
 
 

CRITIQUES

Si dans le premier poème c’est au passé que je pense le second invite à suivre les pas de la vie. Le recueil ainsi tourne les pages d’un clair-obscur que le temps effiloche en fragments.
Je suis dans le froid et la chaleur/le trouble et la certitude.
Le doute et l’absence s’invitent ainsi au fil des pages d’un deuil. Recherche de la main, recherche de son ombre, de la mémoire… ; cependant il m’arrive parfois d’être vivante.
D’une vie qui ne s’habitue pas à ce vide, à ces meutes de silence et qui se raccroche aux herbes oscillant au vent, à de petites choses vivantes, aux insouciances de l’enfance aux quelques journées trop pleines / Dérisoires.
Une vie qui s’installe dans le provisoire –rares sont ceux ou celles qui connaissent au quotidien et dès leur plus jeune âge ce provisoire- jusqu’à l’embellie à l’orient  d’une naissance. Histoire de tenir le provisoire et d’envoyer paitre le dérisoire.
Des images sereines en contre point. Des encres douces et énigmatiques entretiennent le silence et ouvrent à l’espoir de la beauté.
Patrick Joquel

La vie dans un entre-deux.
Entre le présent et le passé, entre la présence et la disparition, entre la parole et le silence, entre le vide et le plein.
Entre la froide absence d’un amour qui vous a quitté et la chaleur du souvenir d’un ventre d’une épaule où se lover.
Entre la mémoire imprécise des jours heureux et la crainte de l’oubli.
Entre le désir de partir revenir aller à la rencontre de l’autre et le désespoir d’avoir perdu ce que nous n’avons jamais possédé. 
Entre la légèreté d’un souffle s’engouffrant par la fenêtre et le poids d’ une tête quand tout devient trop lourd.
Entre les certitudes et les hésitations de l’ombre.

La vie comme une valse hésitation. On se cherche, on a du mal à se saisir. On ose à peine faire signe, on cherche ses mots pour rester vivant. Laissez-vous entraîner par ceux de Véronique Joyaux qui invitent à suivre les pas de la vie.
Michel Foucault – La toile de l’un

 

Écrivain : Véronique JOYAUX

Véronique Joyaux est née en 1953 à Nantes. Elle est enseignante à Poitiers. Elle s’adonne à la poésie et à des compositions textiles (broderies calligraphiques). Elle aime / souhaite travailler avec des plasticiens (nombreux textes d’expositions).
Elle a publié
La transparence et l’équité, auto-édition sous l’égide de Paul Vincensini, 1976
Haies vives, le Dé bleu, 2005
Furtive, Éditinter, 2007
60 haïkus, en collaboration avec une plasticienne
Apnée du soleil, SOC & FOC, 2010
Les âmes petites, Carnets du Dessert de lune, 2011
Résurgences, Éditinter, 2011
À paraître en 2015 :
Sillages improbables, Carnets du Dessert de lune
Lampe votive, Donner à voir.
Textes publiés dans les revues Arpa, L’Arbre à paroles, Comme en poésie, Aujourd’hui poèmes, N4728, L’indicible frontière, Poétiers, Lieux d’être, Inédit, Filigranes, Traces, Traction Brabant, Le journal des poètes, Verso, Diérèse, Rétroviseur, 7 à dire, Coup de soleil.
Elle figure dans :
l’Anthologie de la poésie française, 2007,
le num&ea...

Illustrateur : Marc BERGÈRE

Marc Bergère est né en 1953 à Mayenne (53).
Parcours scolaire sans problème à l’école communale tout en participant aux travaux des champs de l’exploitation agricole de ses parents, métayers puis fermiers dans le bocage mayennais. Petit séminaire à Laval (Alfred Jarry, le Douanier Rousseau…), lycée Ambroise Paré, début d’études universitaires de philosophie à Rennes et Nanterre avec abandon de la vocation, aide-familial agricole, militantisme de type post 68, manutentionnaire dans un grand journal puis correcteur (juste avant l’arrivée du traitement de texte) et fonctions budgétaires et qualiticiennes dans deux établissements publics.
Le dessin et l’utilisation de la gouache et de l’encre constituent son hobby principal depuis les années 2000 ; il est autodidacte tout en fréquentant assidûment Louvre, Bibliothèque nationale de France (BnF), Centre Pompidou, Palais de Tokyo et trois ou quatre galeries parisiennes, spécialisées dans les encres et le dessin.
Artistes préférés : Giotto, peintres aborigènes d’Australie, Alechinsky, John Coltrane, Fred Deux, Picasso, Bergman,
Sonny Rollins, Soulages, Paganini et les peintres rupestres du Tassili n’Ajjer.
Il a accompagné de ses encres :
Lita...

 

propos de l'auteur

« Pourquoi " Hésitations de l'ombre ", demande Véronique Joyaux, en évoquant le titre du premier. Parce que la vie oscille sans cesse entre la clarté et la nuit. »
« La poésie est aussi partage, poursuit cette prof de français qui anime également des ateliers d'écriture avec l'association Graffiti. Le lecteur est une sorte de coauteur qui s'approprie un texte et le porte au-delà de lui-même. Pour moi, la poésie est aussi une transmutation des mots du quotidien, une élévation vers le beau. J'aime les mots ciselés, les textes minimalistes mais chargés de sens. »...
La Nouvelle République 2015.

     
© 2007 soc & foc - Contacts - Crédits  -